Back from Capo Verde…

Hello à tous
Que dire de ce séjour 2016? Que des bonnes choses!…
Que finalement, un bon groupe, ce sont des vacances réussies garanties.
Ben… qu’il y avait 100% de vent pour tout niveau et même sur un spot certes un peu encombré, il y a toujours moyen d’y trouver son compte et de faire de belles sessions.
Que nous ne regretterons pas le Pontao et qu’un petit hôtel Cap Verdien est finalement une bien bonne surprise tout comme ses rencontres très locales….
Je tiens donc à vous remercier tous pour votre bonne humeur et ces moments partagés ensembles. Une pensée particulière pour Sam qui, au péril de sa vie, a bien voulu capturer quelques images de nos exploits multi-disciplinaire, de nos surfs en passant par la rencontre des squales, des quads et j’en passe…pour finir en reporter des ordures…. Enfin pour Alex qui nous a organisé tous les transports, les négociations pour nos bags !!! Encore merci Luxair :-)
Je vous dis à très bientôt sur les spots du Nord pour j’espère un magnifique downwind de la côte Belge.
Alain

Resto kite mardi 7 octobre

Nous organisons un resto autour de notre sport favori au Mamacita (9,rue des bains) le mardi 08 oct à 20h.
·         Discussions autour des 2 trips qui sont prévus cet hivers (Barbade et Cap Vert).
·         Pour ceux qui cherchent du matériel, jetez un coup d’œil sur le site, il y a pas mal de choses, ce sera le moment de négocier…
·         Idée pour le printemps/été prochain ?
·         Les nouvelles règles pour la nav sur la côte Belge.

En espérant vous voir nombreux(ses),
Alain

Week-end entre Wissant et Ostende

alut les kiters !!!

Un petit debrief du week-end plutôt ‘sportif’ que l’on vient de passer entre Wissant et Ostende. Alain et moi sommes partis vendredi midi à la fraiche pour profiter des excellentes conditions sur Ostende. Une fois arrivés sur le spot, grand ciel bleu, 25 noeuds en moyenne avec des pointes à 35, et de belles vagues d’1m50-2m. En 7 et 6m2, on s’est précipités à l’eau au milieu des windsurfers, qui nous regardent toujours un peu de travers, et n’hésitent pas à nous faire une petite réflexion (en flamand dans le texte) quand notre nav (ou mes réception de saut, façon piano à queue largué du 10ème étage) ne leur plait pas. Déjà mon flamand est déjà non-existant, alors quand le mec passe à fond, avec 30 noeuds de vent dans les oreilles, et me hurle une insulte, inutile de dire que je ne capte rien à son problème. Alain en tout cas a trouvé la solution: un majeur bien haut pour prouver qu’on se laisse pas impressionner.

Aprés une grosse heure de nav, on s’est retrouvés devant le brise-lame en face de l’hôtel des Thermes, et la….. la tuile !!! Je naviguais sans leash, et sur une perte d’équilibre à la con, je tombe, me fait rétamer par une grosse vague, et ciao ma Trax !!! Tout cela à 50 mètres du bord. On a passé ensuite une heure sur la plage, qui était recouverte de 40cm de mousse, tellement il y avait d’écume à cause du vent et des vagues. Impossible de retrouver la planche au milieu de tout ce merdier mousseux !!! Bon cela ne nous a pas empêché de renaviguer ensuite jusqu’a 8 heures, et de nous changer les idées avec un petit resto italien….

Samedi, RDV a 11 heures avec Sam et Wim à la pointe aux Oies, près de Wissant. Sam et Wim étaient déjà sur l’eau, en train de se régaler dans un vent Sud bien installé. Quand Alain et moi les avons rejoint, le vent a très vite tourné Sud-Ouest, ce qui devient On-shore, et beaucoup moins agréable. Ni une, ni deux, on dégrée tous le matos, et direction Wissant à 10 bornes.

Et là, on n’est pas déçus par le spectacle. Déjà pas mal d’animation sur la plage avec la Wissant Wave classic, et des windsurfers qui envoient back-loops et front-loops un peu partout. Et le vent a encore forci. On n’a pas sorti l’anémomètre, mais on devait être dans les 35 noeuds de moyenne, avec des pointes a 40. On part tous à l’eau, et Wim, avec sa 9m2, ne se laisse pas impressionner. Bon, une fois à l’eau, il a fallu se vendre à l’évidence, impossible de lutter !!! Wim s’est battu comme un beau diable, mais après avoir dérivé sur 300 mètres, il a du rendre les armes, avec Alain qui veillait au grain en surf. Sam, Alain et moi avons navigué pendant 1-2 heures dans une grosse baston. C’était épique !!! Même en 6 m2, trimé à fond, j’avais du mal à gérer les rafales. Les vagues étaient pas trop grosses pour Wissant, et le courant était gérable. Sur l’eau, le spectacle était là. Un local qui navigue toujours avec sa Vegas 8m2, envoyait des sauts irréels avec Kite-loops, et réception à toute berzingue, sans sourciller.

On a ensuite suivi les dernières épreuves de la wave classic en sirotant une bonne bineuse, et on a quitté Wim qui partait pour Anvers voir ses parents. Alain, Sam et moi avons fait un stop à Veurne sur le retour vers la Belgique, dans une de mes adresses fétiches (avis aux amateurs de viande), et ensuite dodo à Ostende.

Dimanche, pluie, froid, et baston (encore !!!!). On grée nos 6-7 m2 (encore !!!!), et nous voila les premiers à l’eau à midi. Le spot est désert !! Sam nous dit que c’est peut-être à cause de cette fameuse interdiction en Belgique de kiter quand le vent est à plus de 7 Beaufort. On rigole en se disant que c’est une légende urbaine (ou maritime???).
Après deux heures de nav totalement seuls sur le spot, et alors que Sam se repose sur la plage, deux flics débarquent !!! Quand je dis flics, faut pas s’imaginer Starsky et Hutch, qui sautent à pleine vitesse de leur pick-up, mais plutôt ‘les Gendarmes à St-Tropez’, en train de s’accrocher à leur stylo pour ne pas s’envoler…..

« Vous savez que c’est interdit de naviguer quand le vent est à plus de 7 Beaufort ???’

Nom de dieu, c’était pas une légende. Les deux gars (qui font plutôt pitié) nous demandent nos papiers d’identité. Sam répond qu’on les a pas !!! Tant pis, afin de nous coller une amende (même s’ils nous disent qu’ils devront en délibérer ultérieurement….. je voudrais bien voir la gueule du jury !!!), on doit leur donner nos noms et adresses. On leur donne sans hésiter: Yves Conan, Egide Henx et David Jozek…….

De toutes façons, on commençait à fatiguer, et le vent baissait. Il n’y avait clairement plus 7 Beaufort, et les flics n’avaient même pas d’anémomètre sur eux pour constater ça. Ils nous disaient simplement que c’était la capitainerie du port qui leur avait communiqué cette information. Du grand n’importe quoi !!! D’ailleurs 15 minutes plus tard, 10 kiters déboulaient sur l’eau sans que les flics ne disent quoi que ce soit. Nom de dieu, c’est du racisme anti-luxembourgeois ou quoi ????? En tout cas, avec nos adresses et identité bidon, cela va pas être facile de nous retrouver….. Ils nous ont bien sur demandé où étaient nos fusées de détresse, et ont bien galéré ensuite pour noter tous les details de notre matos: « alors bon une fois, une voile Norsse, de 7 mètres cube, avec des doigts dessinés, et de couleur, orange, verte, blanche, grise….. » Tout juste, s’ils voulaient pas aussi savoir la taille de notre slip de bain…..

Bilan des courses, un excellent week-end de nav. Pas de casse, si ce n’est du matos perdu. Mais la leçon à en tirer, c’est que naviguer par gros temps sur la côte belge, cela reste une activité à risque (pour le matos, et vis-a-vis de la loi Belge) !!!

Allez a ciao !!

Aymeric

Petite sortie à Ostende avec Rappy, Egide et Yves

Ostende vendredi 2 mai 2014.

Les prévisions sur Ostende s’annonçaient idéales avec un 5-6 beaufort en NE pour nous décider à un AR sur la journée. Départ 8h30, arrivée 11h30 et mise à l’eau vers 12h30 après avoir rempli les formalités au club Inside-Outside. Il faut dire que la réglementation pour naviguer en Belgique devient assez sévère: pour les occasionnels comme moi il faut une carte IKO, une attestation d’assurance (ma licence FFV l’inclue) et un lycra (prêté pour la journée avec accès aux installations du club pour 15€) OU être membre d’un club. Egide étant au club, pas de problème pour lui, et de mon coté, j’ai profité de la présence sur place de la belle Ellen pour me procurer un certificat IKO. Ah oui, réglementation supplémentaire; les chiens sont interdits sur la plage dorénavant de Pâques à Toussaint. Faudra maintenant cacher Rappy et Gamelle dans un sac de kite.

Donc, navigation en 7 et 9m2 dans une mer bien formée (creux, heu, jusqu’à 3m environ) sur un plan d’eau haché avec un vent rafaleux. Température ressentie: ca allait . Bon, on l’a compris, ce n’était pas mon jour; je n’ai pas cessé de me prendre les déferlantes en pleine poire et j’étais quasi incapable de remonter au près, j’en étais chocolat! (ca y est, j’ai réussi à placer les références à mon inspectrice!). Egide a pu quand même profiter toute l’après-midi en navigant prudemment et en réalisant de bons petits sauts (sur le bord, ou c’était plat!). On a fini la journée en participant au pot offert par le club en l’honneur du prodige local Christoph Tack pour sa victoire toute chaude au championnat du monde à Leucate. L’ambiance dans ce club est vraiment sympathique.

Pour cloturer la journée, sur le chemin du retour, on s’est arrêter comme d’hab dans un restaurant à Jesus Eik après Bruxelles. Côte à l’os au menu: barbaque pour nous, os pour Rappy, que du bonheur!

Yves